Pages

vendredi 12 décembre 2014

Pourquoi on interdit Uber

En résumé, Uber est un service de location de voitures privées avec chauffeur. Il est bon marché, environ 40% moins cher qu'un taxi officiel bruxellois. Il crée de l'emploi: les chauffeurs sont souvent des gens comme vous et moi, qui exercent cette activité complémentaire pour arrondir leurs fins de mois, ou plus. Uber est un système durable: les voitures n'ont pas été achetées. On utilise simplement un peu plus le parc existant. Uber est convivial et a un excellent service à la clientèle: le chauffeur est coté après chaque course et le client aussi. Uber est performant: une application GPS, un appel en un seul clic, temps d'attente connus et pas d'argent liquide car tout est digital. Uber est totalement transparent: pas de compteur coupé, de courses en noir, tout est tracé et facturé. Uber est sûr: on sait qui vous êtes, qui vous conduit, où vous êtes. Uber n'est pas un monopole: n'importe qui peut lancer une application concurrente s'il le souhaite. Enfin Uber offre une véritable alternative de mobilité. Il est le chaînon manquant avec la STIB, le Villo!, et les voitures partagées Cambio pour se passer définitivement d'une voiture, et pourrait réellement aider à réduire les embouteillages dans la capitale. Alors évidemment, dans ces conditions... un service bon marché, convivial, durable, transparent, sûr, performant, compétitif, avec des clients satisfaits et qui crée de l'emploi et offre de vraies solutions aux problèmes de mobilité d'aujoud'hui, vous ne pensiez quand même pas qu'on allait autoriser ça à Bruxelles?