vendredi 17 octobre 2014

"Petits cons de journalistes"

Désolé pour le titre. C'était ironique. Désolé aussi pour la longueur. Il faut dire que d'habitude, sur 13lignes.be, on ne raconte que des conneries. On caricature. On prend ce qui nous intéresse dans la réalité pour en faire un article. Mais cette fois-ci, comme la plupart des journaux ont décidé d'imiter notre manière de faire, on va être obligé d'essayer de faire du vrai journalisme, essayer d'être objectif. L'idée n'est certainement pas de défendre Theo Francken, mais simplement de tenter d'observer la réalité. Et nous ne parlerons donc pas des polémiques des jours précédents, mais seulement de cette histoire d'e-mail et de "kutmarokkaantjes". Premier constat: le mail est écrit en néerlandais. Toutes les traductions, "petit cons marocains" ou "petits cons de Marocains" ou encore "petits Marocains cons" (c'est déjà très différent) ont été faites librement par les médias francophones. En réalité, le terme "kutmarokkaantjes" est un néologisme. Il signifie littéralement "jeunes Marocains qui se comportent comme des cons". Il a été inventé en 2002, le soir des élections communales à Amsterdam, par un certain Rob Oudkerk, du parti travailliste et social-démocrate néerlandais, le PVDA (si, si). Là aussi, il avait été enregistré par des micros indiscrets et l'homme politique a été contraint de s'excuser ensuite et de clarifier ses propos. Ce qui nous mène à un deuxième constat: les e-mails, en principe, ne sont pas destinés à se retrouver dans la presse. Troisième constat. Quand on cite l'extrait "Tous les musulmans en dehors de Bruxelles, ce serait marrant :-)", on oublie le début de la phrase: "Ironique, mais quelle sera alors leur prochaine revendication? Tous les musulmans en dehors de Bruxelles? Ce serait marrant :-)" Il parle en fait du mouvement gay car c'est bien l'objet de l'e-mail, sa participation ou non à un événement "arc-en-ciel". On peut donc s'interroger ici si c'est le fait de voir les musulmans hors de Bruxelles qu'il trouve "marrant", ou bien le fait que la communauté homosexuelle, victime d'agressions homophobes qu'il attribue aux "Marocains qui se comportent comme des cons", pourrait finir, ironiquement, par rejeter les musulmans. Eh oui, ça devient compliqué. Mais la réalité est toujours compliquée. Ce qui nous amène au quatrième constat. A la fin de son e-mail, Theo Francken ajoute plusieurs "Post Scriptum" dont le dernier indique: "Avant qu'on me donne le prix de l'homophobie 2007, que cela soit clair: je suis POUR le mariage homosexuel." Theo Francken veut peut-être ainsi préciser que s'il émet des doutes sur sa présence à un événement du mouvement gay, cela ne veut pas dire qu'il refuse les droits qu'ils ont obtenus ou qu'il est "contre" eux. En effet, il doit choisir ce jour-là entre deux événements et nous sommes alors en pleine campagne électorale de 2007. Étrangement, cette phrase où Theo Francken déclare qu'il est pour le mariage homosexuel n'est reprise nulle part dans la presse.
En conclusion, il est très difficile de tirer une conclusion sur le personnage Theo Francken sur base de cet e-mail. Nous arrêtons ici le vrai journalisme pour faire un petit commentaire déplacé. On ne sait pas si Theo Francken est raciste ou homophobe, mais ce qui est sûr, c'est qu'il est un peu con. Ou en tous cas pas suffisamment armé pour entrer dans cet univers cruel que forment la politique et les médias. Eh oui, il y a des petits cons partout, y compris chez les journalistes. Mais ça reste entre nous, hein?

1 commentaire :

  1. Anonyme 3 novembre 2014 12:22
    Alors, en plus de l'opportunisme, on se lance dans la censure ?

    Anonyme 9 novembre 2014 12:24
    Mais c'est vrai, ça ! Je me rappelle pourtant bien avoir lu quelques commentaires peu flatteurs sur l'auteur de ce blog. Et d'un coup, zou, plus aucun commentaire critique ? Comme c'est bizarre. Je suppose que l'explication du Comité Central de 13 lignes sera qu'il s'agit d'un simple problème technique tout à fait indépendant de la volonté de son presidium suprême ???

    RépondreSupprimer