lundi 12 mai 2014

Les élections sont finalement annulées

Coup de tonnerre en Belgique. Ce devait être un des grands événements de l'année, avec la simultanéité de plusieurs scrutins, régional, fédéral et européen. Mais à deux semaines du jour J, les organisateurs viennent d'annoncer qu'ils étaient contraints d'annuler les élections du 25 mai prochain, faute de participation suffisante. "Nous ne comprenons pas, résume l'une des chevilles ouvrières du projet, il y a un désintérêt total. On ne voit pas comment on va pouvoir motiver les troupes d'ici là." Autre élément perturbateur, la météo qui est très automnale depuis quelques jours: "On risque d'avoir encore plus de mal à rassembler les gens un dimanche matin s'il fait beau, après deux week-ends pourris." C'est la première fois qu'une élection d'une telle ampleur doit être annulée en dernière minute. Est-ce le signe d'une tendance lourde? Un observateur tempère: "On a affaire à une situation tout-à-fait particulière, avec un débat de plusieurs semaines sur le fait que les avions font du bruit en décollant... Pas très excitant. Et puis, personne ne semble être candidat à rien, à part Joëlle Milquet qui veut diriger Bruxelles pendant 10 ans. Certains ont sans doute pris peur... Toutefois, rien ne dit qu'on n'organisera pas d'autres élections un jour, mais il faudra peut-être revoir le concept."

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire