jeudi 3 avril 2014

Comment la RTBF s'est pandaïsée

Ce matin, j'ai écouté le journal parlé de 9h sur la RTBF radio. Le premier titre a immédiatement attiré mon attention : "Brugelette, la commune sur laquelle se situe Pairi Daiza, n'a toujours pas de plan communal d'urgence". Catastrophe! Un peu plus tard, on précise que c'est particulièrement important d'y penser aujourd'hui, car c'est l'ouverture de la saison pour le parc animalier, où l'on attend jusqu'à 20.000 personnes durant les vacances scolaires et les week-ends... "pour aller voir les pandas".  Les pandas… Le mot est lâché. Je fais une croix sur mon bloc-notes. Oui, depuis plusieurs semaines, je fais une croix chaque fois qu'on prononce le mot "panda" à la RTBF. C'est déjà mon deuxième bloc-notes. Mais revenons au reportage journalistique sur Brugelette. Finalement, on apprend que 80% des communes n'ont pas encore de plan d'urgence et que donc, ce n'est pas si grave. Sous-entendu : on voulait juste vous rappeler qu'il y a des pandas à Pairi Daiza, que c'est l'ouverture de la saison et qu'il va y avoir beaucoup de monde. Et c'est le premier titre parce qu'aujourd'hui, il ne s'est rien passé d'autre. Après le journal, il y a eu un point d'information trafic où l'on a dit que la circulation se normalisait dans la capitale et que ça roulait assez bien, sauf "un peu dans les tunnels". Comme j'étais bloqué dans ma voiture depuis plus d'une demi-heure, rue du Trône, à cause des manifestations et du sommet UE-Afrique, j'ai éteint définitivement la radio.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire