vendredi 28 février 2014

Les enfants porteront également le nom du vrai père

Dans le houleux débat sur la nouvelle loi encadrant le choix du nom de famille des enfants, un nouvel amendement a été introduit. Désormais, en plus du nom du père et de la mère, les nouveau-nés porteront également le nom de leur vrai père. Les statistiques sont floues, mais on sait qu'environ 7 à 10% des enfants ne sont pas éduqués par leur véritable géniteur. Un voisin sympa, le facteur, un ami de la famille voire le gynécologue… les formules de ce tabou sociétal sont nombreuses. Afin d'aider l'enfant à construire son identité, un troisième nom sera donc ajouté. Prenons un exemple simple. Jean Detienne épouse Françoise Mahet.  A la suite de problèmes de canalisations, un plombier, Rudy Van Pijperbroek vient effectuer des réparations en journée. Neuf mois plus tard, ils ont un enfant qu'ils prénomment Benoît. En cas de désaccord sur le nom (qui sont très fréquents dans pareille configuration), l'enfant s'appellerait donc Benoît Detienne-Mahet-Van Pijperbroek. Notez que la nouvelle loi prévoit également qu'en cas de famille recomposée (après séparation et nouvelle rencontre), les noms des nouveaux conjoints jouant le rôle du père ou de la mère au quotidien seront également ajoutés. Après plusieurs années tumultueuses, Benoît pourrait donc s'appeler Detienne-Mahet-Van Pijperbroek-Goldstein-Dussart. Mais bon, entre nous, on peut aussi l'appeler Ben…


1 commentaire :

  1. Et à quand l'obligation de porter le nom de la vraie mère ?

    RépondreSupprimer