lundi 3 février 2014

A 10 ans, Facebook est toujours infesté par les chatons

Facebook vient de fêter ses dix ans d'existence. Bien sûr, il y aura de nombreux articles sur le sujet, essayant de tirer le bilan du réseau social. Personnellement, je trouve que c'est assez réussi. A la base, Mark Zuckerberg a créé Facebook parce qu'il voulait faire partie d'un "club exclusif". Il est finalement devenu milliardaire. Au moins, il y a un utilisateur qui a trouvé ce qu'il cherchait. Bon, maintenant, pour l'avenir de Facebook, c'est autre chose. Les utilisateurs se plaignent qu'il y a trop de pubs et les actionnaires se plaignent qu'il n'y en a pas assez. Avec une telle équation, je ne vois pas bien comment le business model pourra tenir longtemps. Mais il y avait une autre actualité aujourd'hui. Un marseillais de 24 ans a finalement été condamné pour avoir maltraité un chaton et publié les images sur Facebook. A priori, il n'y a pas de lien entre les deux événements. Il faut toutefois admettre cette faiblesse. En 10 ans, Facebook n'a toujours pas réussi à régler son principal problème: l'omniprésence des chatons. Il fallait bien qu'un jour, un malade en attrape un pour lui faire subir des actes de maltraitance. Attention, je n'excuse en rien cette cruauté totalement inacceptable et répréhensible! Je constate simplement… Après 10 ans, les photos et les vidéos de chatons continuent de proliférer sur la plateforme sans aucun contrôle ni bouton de signalement.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire