lundi 27 janvier 2014

Valérie Trierweiler nommée officiellement Seconde Dame

Gros changement institutionnel en France. Les derniers mandats présidentiels l'ont démontré: quelque chose ne tourne plus rond dans la vie privée de nos présidents. De Mitterand (Mazarine) à Hollande ("Valérie est la femme de ma vie"), en passant par Chirac ("10 minutes douche comprise" + "J'ai une passion pour le Japon") et Sarkozy ("Si tu reviens, j'annule tout"), il faut l'admettre, le modèle classique du Président marié, fidèle et sentimentalement stable, c'est terminé. La notion de "Première dame" est donc fortement mise à mal, suffisamment en tous cas pour que des experts institutionnels proposent un changement dans les usages, qui pourrait même être bétonné dans la constitution. Désormais, il n'y aura plus une seule "Première Dame", mais également une Seconde Dame, une Troisième Dame, etc. Bien sûr, leur rôle sera purement protocolaire et elles ne toucheront aucun salaire. Elles pourraient toutefois continuer à jouir du titre officiel après s'être faites larguées; et notamment se voir invitées à des réceptions officielles ou participer à quelques voyages dans le cadre d'œuvres caritatives. Certaines associations s'offusquent déjà et dénoncent le retour d'une forme de polygamie masquée. Du côté politique, aucune réaction à ce jour. A part celle de Dominique Strauss-Kahn bien sûr, qui aurait déclaré à l'AFP: "J'ai toujours été visionnaire!"
 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire