jeudi 31 octobre 2013

Une question pour la NSA

Bon, voilà c’est bon, maintenant on le sait. Hein, les gars de l’agence américaine de renseignements, on sait que vous avez espionné tout le monde! Les petites gens comme les chefs d’Etat. Même le téléphone portable d’Angela Merkel, vous l’avez tracé. Vous avez écouté ses conversations téléphoniques pendant des années. Vous avez lu les e-mails de tout le monde, dans tous les pays. Vous êtes entrés dans nos boîtes de réception Yahoo !, Gmail, Facebook. Pendant tout ce temps, vous nous avez écoutés, espionnés, analysés. Tout le monde. Même le Pape a été mis sur écoute. Personne n’y a échappé. Vous étiez partout, tout le temps, à nous épier, à nous écouter. Vous n’avez fait que ça depuis dix ans. Vous avez même écouté les conversations de nos ministres ! Vous étiez partout, infiltrés dans nos conversations les plus privées, terrés dans un coin à écouter, analyser ou espionner. Bon, OK. On a compris maintenant. C’est bon ! On s’est fait à l’idée. Voilà, on a été tous mis sur écoute pendant des années. A la rigueur. Soit ! On n’est pas fâché sur vous, les gars de la NSA. On fait la paix, allez. On s’en fout, en fait. Non, ce qu’on voudrait vraiment savoir maintenant, après toutes ces années... c’est quoi votre conclusion?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire