samedi 3 août 2013

Sac à dos

D’après la presse, un couple d’américains auraient eu la mauvaise surprise de voir débarquer chez eux la brigade anti-terroriste après avoir tapé les mots-clés « sac à dos » et « cocotte-minute » dans Google, soi-disant parce qu’il s’agirait de deux composantes essentielles d'une bombe artisanale. Bizarre. C’est nouveau ça qu’on peut fabriquer une bombe avec un sac à dos ! Mais soit, c’est la réalité d’aujourd’hui : nos emails sont scrutés et nos comportements numériques scannés. Pour notre bien : il s’agit d’éviter un attentat. Mais c’est quand même dingue d’imaginer que les services secrets puissent être alertés systématiquement sur base de quelques mots. Imaginez que je cite une série de termes comme « bombe, attentat, Dieu est grand, tuer, détonateur, Barack Obama, Iran, Syrie, Egypte, Israël » et surtout « sac à dos » et qu'on me repère immédiatement et vienne m’interpeller ? Improbable, cela arriverait  trop souvent. Moi-même, j’étais à la recherche d’un sac à dos la semaine passée. Bon, sur ce, je vous laisse, on vient de sonner à la porte. Un samedi matin, c’est sûrement encore les témoins de Jéhovah… ou un de ces vendeurs de cocottes-minutes.

3 commentaires :

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ils sonnent chez vous avant même la publication du post incriminant. Ils sont trop fort ces types de la NSA.

    RépondreSupprimer