jeudi 4 juillet 2013

La constitution revue en urgence

Le Roi s'en va, vive le Roi! Mais à l'heure où la Belgique vit cet événement historique, des politologues et constitutionnalistes renommés se seraient réunis en urgence pour modifier la constitution. On a constaté un gros problème. Quand le Roi abdique, il doit demander d'être démis de ses fonctions au gouvernement, et donc au Premier ministre. Mais quand le Premier ministre démissionne, il doit se rendre chez le Roi pour lui soumettre sa décision. Or, dans notre pays fragile, que se passerait-il si le Roi et le Premier ministre décidaient de démissionner exactement en même temps ? A coup sûr, le Roi se rendrait chez le Premier ministre, et le Premier ministre se rendrait chez le Roi. Ils se croiseraient peut-être dans le tunnel Rogier, mais au Palais, il n'y aurait plus personne. Idem au 16 rue de la Loi. Un flou constitutionnel qui plongerait immédiatement le pays dans le chaos. Finalement, les experts ont tranché. En cas de démission simultanée du Roi et du chef du gouvernement, les clés du Royaume seront automatiquement confiées au Bourgmestre de la commune la plus peuplée du pays. Anvers, donc. Bon, d'accord, ce n'est peut-être pas la meilleure solution, mais elle a le mérite d'exister.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire