jeudi 20 juin 2013

Dis Papa, comment naissent les plans Cigogne ?

Voilà, ça y est. Le Plan Cigogne a été approuvé. Il y aura plus de places dans les crèches, et plus de crèches, pour rencontrer les fameux « défis démographiques des années à venir ». Il a fallu du temps mais ils y sont arrivés. « Ils », c'est la demi-douzaine de ministres qui a bouclé le dossier. Parce qu'une crèche, ça n'a l'air de rien comme ça, mais ça touche à plein de compétences. D'abord les briques, le bâtiment, ça c'est une compétence de la région. Pour Bruxelles et la Wallonie, deux ministres autour de la table. Puis, il y a le personnel (un ministre) et ses statuts (deux ministres en plus). Et puis, il faut trouver de l'argent. On ajoute quelques ministres du budget des niveaux communautaire et régional. Et comme tout cela est stratégique, il faut aussi ajouter deux ministres-présidents. Et bien sûr, le maître d’œuvre de l'opération, le ministre de l'enfance, qui lui s'occupe de « l'enfance ». C'est impressionnant une réunion avec autant de ministres qui sont tous d'accord. On peut critiquer et dire que c'est compliqué, mais l'important, au fond, c'est que ça marche: au final, il y a une solution. Et en plus, ça permet de comprendre pourquoi tous les bébés, à la naissance, se mettent immédiatement à pleurer.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire