mercredi 15 mai 2013

Supprimons Bruxelles !

Depuis des années, on le sait, Bruxelles pose beaucoup de problèmes. A tout le monde. A tous les niveaux. Institutionnel, intégration, enseignement, mobilité, propreté, sécurité… Tout va mal ! Mais l’article récent paru dans Libération a sans doute été « la canette qui fait déborder le container », comme on dit chez nous. C’est pourquoi le gouvernement a pris une mesure drastique pour régler toutes ces questions rapidement : Bruxelles sera finalement supprimée. Eh oui, il fallait y penser ! Trop dur à gérer, trop lourd, trop compliqué... On arrête avec ce projet idiot. On supprime Bruxelles. Concrètement, le territoire de la ville sera recouvert d’une couche de béton uniforme, un énorme plateau de 161 km2, paradis pour les piétons et les cyclistes, histoire d’entrer d’un seul coup dans la mobilité du 21ème siècle ! Et plus aucun building, comme ça, on est sûr de ne pas se tromper au niveau architectural. Avec deux exceptions : à l’Est, les institutions européennes, en particulier la salle de presse, seront conservées. Et bien sûr, la gare du midi et son arrêt TGV en provenance de Paris. Ces deux lieux de mémoire seront reliés par l’unique taxi de la ville, réservé aux journalistes français souhaitant écrire des articles « zen » et bienveillants sur cette œuvre d’art géante que sera devenue la capitale du monde.

1 commentaire :

  1. Très bon ! Bien meilleur que la quart de la mer.

    RépondreSupprimer