samedi 20 avril 2013

Réussite pour tous

D'après une enquête, les enfants de parents divorcés “réussissent moins bien” à l’école. Notons que “bien réussir” selon les experts et les journalistes qui les citent, ça veut dire “rester dans l’enseignement général et faire des études supérieures”. Ça valait bien la peine de nous répéter depuis 20 ans qu’il manque des électromécaniciens et qu’il faut redorer l’image de l’enseignement technique! Soit. Comment expliquer cette différence? Les enfants de parents divorcés sont-ils plus distraits car ils reçoivent deux fois plus de jouets? Perdent-ils plus de temps dans les trajets et déménagements? Non. Il faut retourner le problème pour trouver une explication valable. Ce ne sont peut-être pas les enfants de parents divorcés qui étudient moins bien, mais ceux des parents toujours mariés qui étudient mieux! En effet, avec la crise, beaucoup de couples restent unis pour des raisons financières et remettent leur projet de divorce à plus tard. Les jeunes se disent simplement:”Si je ne veux pas vivre cet enfer du mariage moi aussi, j’ai intérêt à bien étudier!” En tous les cas, ces chiffres pourront peut-être débloquer le débat français sur le mariage pour tous: après tout, les homosexuels aussi ont le droit d’avoir des enfants qui font de "belles études".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire