lundi 15 avril 2013

Nos ministres ont de la valeur

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais dans les commentaires sur les sites de presse, dans les interventions de citoyens à la radio ou à la télé, quand on dit “Nos politiciens” ou “Nos ministres”, en général c’est pas bon signe. Le plus souvent, la phrase qui suit est assez négative et le contenu du message souvent teinté d’un anti-politisme primaire, voire de populisme à la “tous pourris”. D’ailleurs, on entend souvent cela dans des phrases comme “Nos politiciens feraient mieux de...”, “N’en déplaise à nos ministres qui” ou encore “A cause de nos responsables politiques...”. Les journalistes ne disent jamais cela. Ils disent “Les ministres”, “les politiques”, pas “nos responsables” ou “notre gouvernement”. C’est étrange. Je me suis longtemps demandé d’où venait ce besoin des citoyens mécontents de parler de “leurs élus” comme s’ils étaient à eux. Comme s’ils avaient envie, inconsciemment, de les possédér. Un début de réponse nous a été apporté ce lundi soir, avec la publication des avoirs et du patrimoine de tous les ministres du gouvernement français. S’ils ne sont pas tous riches, au total, ça fait quand même un bon petit paquet de millions. Et tant qu’à posséder des ministres, autant qu’ils aient un peu de thunes!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire