mercredi 3 avril 2013

Cahuzac visait la présidence en 2017

Une question est devenue centrale dans le débat public en France: faut-il être totalement intègre en politique? Ben oui, qui peut encore prétendre aujourd'hui qu’il a toujours fait le bien, en toute circonstance? En effet, qui n’a pas un jour commis un petit impair, une petite fraude, une petite infidélité, un petit larcin? Qui n’a pas trouvé un billet de banque par terre sans avertir la police afin qu’elle cherche à en retrouver le propriétaire? Qui n’a pas chipé quelques bonbons dans une épicerie, profitant de la distraction de la vendeuse? Qui n’a pas une fois dans sa vie pris le bus en “oubliant” de poinçonner son billet? Qui signale toujours les erreurs sur une addition au restaurant quand elles sont à l’avantage du client? Qui n’a pas un jour omis de déclarer un revenu occasionnel payé en cash? Allons, allons. Cela ne tient pas debout. M. Cahuzac avait ses petites manies, et alors? Cela valait-il une affaire d’état?  Non, en réalité, tout ceci était calculé. Jérôme Cahuzac visait la Présidence en 2017! Et pour y parvenir, il avait décidé d’être encore plus “normal” que le président actuel. Et reconnaissons que chercher à payer moins d’impôts est sans doute la meilleure chose à faire pour être plus proche des Français!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire