jeudi 21 mars 2013

Le certificat vert pour les nuls

Il faut vraiment avoir fait de très longues études pour comprendre le dossier des panneaux solaires en Wallonie. Quand on voit les explications sur les sites officiels, les articles sur le sujet, c’est à se demander comment autant de gens ont réussi à utiliser ce système. Bon, pour résumer… En gros, il y a moyen de produire de l’énergie en mettant des panneaux sur son toit et en récupérant ce qu’il y a dans les rayons du soleil. Mais ça coûte cher à installer. C’est un gros investissement à long terme. Et comme ça créée de l’emploi dans la fameuse « filière » qui est derrière, le gouvernement a inventé un système pour que les gens puissent financer leur investissement du début (des primes et aussi un truc avec des certificats verts, mais là pour comprendre, il faut Bac +8). Finalement, c’est devenu tellement intéressant que beaucoup ont fait l’investissement pour gagner des sous (ou simplement pour « jouer avec leurs sous », un hobby national en Belgique) et non pas seulement pour chauffer l’eau du bain. Le système a été victime de son succès, et le gouvernement ne sait plus comment faire marche arrière. Mais le plus incompréhensible, le truc qui reste vraiment un mystère pour tout le monde, c’est comment autant de gens se sont précipités sur un truc basé sur l’énergie solaire ? Vous avez vu le ciel un 21 mars ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire