dimanche 3 mars 2013

Crise du cheval: qu’a-t-on fait des crinières, queues et sabots?

Eh oui ! Après les nombreuses révélations sur la présence de viande de cheval dans la plupart des plats préparés, certaines voix s’élèvent et se posent la question : que sont devenus les crinières, les queues et les sabots de ces milliers de canassons malades ? Depuis des années, un trafic similaire à celui de la viande a-t-il été organisé ? Des perquisitions ont déjà eu lieu, dans la plus grande discrétion, dans différents secteurs jusqu’ici épargnés par le scandale. Un agent de l’inspection économique nous a confirmé l’existence de ces investigations, sous couvert d’anonymat: « Pour les crinières, nos soupçons se sont naturellement tournés vers le show-business. Je ne peux pas vous donner beaucoup de noms, mais c’est vrai que Malvira par exemple, ou en France, le présentateur Stéphane Bern, ont déjà été entendus par nos services. » Quand aux queues, des stocks de martinets auraient déjà été confisqués dans plusieurs sex-shops de Bruxelles et d'Amsterdam. Mais c’est au sujet des sabots que les craintes sont les plus grandes (il faut en effet en compter quatre par animal). Nous avons bien sûr tenté de contacter le siège suédois d’IKEA, qui se refuse pour l’instant à tout commentaire. A suivre...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire