jeudi 21 février 2013

Comment ne plus parler de la NVA?

C’est un grand débat. Faut-il toujours parler de la NVA ? Certains ont déclaré qu’ils ne parleraient plus de la NVA. Mais ce faisant, ils en ont parlé de la NVA, alors qu’il n’y avait aucune raison de parler de la NVA à ce moment-là. Et en insistant sur le fait qu’on parlait déjà beaucoup de la NVA, cela a provoqué un débat sur la question. Tout le monde s’est demandé s’il fallait encore parler de la NVA, quand il fallait parler de la NVA et comment il fallait parler de la NVA. Du coup, pendant trois jours, on n’a plus parlé que de la NVA. Mais de toute façon, dès qu’on n'en parle plus, la NVA fait une nouvelle déclaration choc pour qu’on parle d’elle à nouveau. Et on est bien obligé de parler de temps en temps de la NVA car si on ne parle plus jamais de la NVA, la NVA va dire qu’on le fait exprès de ne plus parler de la NVA et qu’on veut mettre la NVA de côté, qu’on veut écarter la NVA, ce qui va renforcer l’attrait des mécontents pour la NVA. Peut-être qu’il faudrait faire l’inverse : parler de la NVA tout le temps. Toute la journée ! Pendant la météo, pendant l’info trafic : « Demain, selon la NVA, il fera gris », « Le trafic est complètement saturé sur l’E40 d’après la NVA », etc. C'est peut-être une solution pour dégoûter les gens de la NVA! Mais ça N’VA pas être facile…

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire