mercredi 20 février 2013

Comment écrire un titre accrocheur (sans parler de sexe, de mort ou de people) ?

Vous l’aurez sans doute remarqué ces derniers temps, le contenu des articles de presse n’a plus aucune espèce d’importance puisqu’en réalité, on ne lit plus que les titres. Cette lecture superficielle était déjà très répandue à l’époque du journal papier, mais le phénomène s’est encore amplifié avec Internet, particulièrement depuis l’apparition de Twitter. Dans les 140 caractères d’un tweet, le titre d’un article est égal à l’article lui-même. Même les longs entretiens ont disparus et sont réduits à « des petites phrases ». Les personnages publics en sont d’ailleurs bien conscients puisqu’ils préparent désormais à l’avance, une ou deux formules choc susceptibles de devenir la synthèse médiatique de leur pensée du jour, du genre "Cet homme est dangereux" ou "500 euros d'électricité gratuite pour les Wallons". Dans ce nouveau monde de la concision généralisée, 13lignes apparaît déjà comme un long métrage... Et comme beaucoup d’autres, nous devons nous battre chaque jour pour trouver le titre qui va attirer la curiosité du lecteur. Il existe quelques trucs. Parler de sexe, de mort et citer un people. Ou bien formuler son titre sous forme de question. Mais ce n’est pas facile de rivaliser avec des papiers comme « Pistorius a-t-il abbatu sa copine dans les toilettes sous testostérone ? »

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire