mardi 19 février 2013

Comment digérer un vieux cheval malade?

Les déchets: un problème difficile à gérer dans notre société. Et cela ne devrait pas s’améliorer car - on le voit ces derniers temps - on jette de plus en plus. En France, des chômeurs inventifs, ayant constaté que tout recyclage leur était devenu inaccessible, ont spontanément proposé leur solution en s’immolant par le feu. Efficace ! Mais peut-on l’accepter ? Dans nos régions, on trouve également de plus en plus de bébés morts dans des sacs en plastique. Là aussi, on peut se poser la question : n’y a-t-il pas d’autres options ? Pourquoi ne pas sortir de cette logique où l’on jette si vite ? Heureusement, il existe des solutions plus structurelles, qui nous viennent paradoxalement d’un monde où on a l’habitude de jeter beaucoup : l’agro-alimentaire. Grâce à un partenariat original avec le secteur hippique, on a ainsi offert une nouvelle carrière aux « vieux chevaux malades » : ils sont désormais réintroduits dans la chaîne alimentaire via les lasagnes, à la place du bœuf. Certains s’en émeuvent, mais dans le même temps, personne n’avait goûté la différence depuis des années. Alors, après la lasagne au cheval, à quand une moussaka à la viande de bébé ? Ou une sauce bolognaise au chômeur en fin de droit ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire