jeudi 6 décembre 2012

Lettre à Saint Nicolas

Cher Saint Nicolas,
J’ai été très sage cette année. Je voudrais… que tu maintiennes mon pouvoir d’achat de façon juste par rapport à la collectivité tout en garantissant la réalisation des objectifs de stabilité budgétaire et en maintenant une certaine pression sur les taux d’intérêt et la masse salariale (dans une situation macro-économique mondiale de crise caractérisée par une dérégulation incontrôlable de la finance et une mise en danger du modèle social de la vieille Europe face à la montée croissante des pays émergents, et favorisée par une pyramide des âges amenée à être ingérable à l’horizon 2050 et une population de plus en plus urbaine où la paupérisation menace), le tout dans un pays pacifié au niveau communautaire et engagé dans des réformes visant le mieux vivre ensemble et la stabilité institutionnelle afin qu’à l’horizon de juin 2014, nous puissions redevenir un modèle de société politico-économique durable pour l’Europe et pour le monde, prête à relever les défis des mutations économiques, politiques et climatiques à venir.
Et sinon, n’oublie pas les mandarines.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire