dimanche 25 novembre 2012

L’UMP rachète 10 mots belges

Une semaine après l’élection ratée de son nouveau président, l’UMP s’enfonce chaque jour un peu plus dans une crise profonde. Signe que la situation n’est pas prête de s’améliorer, on nous rapporte que le parti sans tête aurait acquis auprès des autorités belges les 10 termes suivants :
Démineur
Facilitateur
Conciliateur
Clarificateur
Négociateur
Médiateur
Informateur
Pré-formateur
Formateur
Entarteur (au cas où)

2 commentaires :

  1. J'aime ! J'aime ! J'aime ! J'aime !J'aime ! J'aime !J'aime ! J'aime !J'aime ! J'aime !J'aime ! J'aime ! :D Merci pour votre inventivité ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Très top J'Adore,bientôt les histoire belges deviendront blagues françaises.
    Fort l'UMP très fort.c'est là que l'on voit que les dirigeants politiques n'en ont rien a faire des militant et de la population il ne cherche que le pouvoir pour leur petit "cul" Pathétique. Ciao à tous ROBERTOJUV

    RépondreSupprimer