vendredi 9 novembre 2012

L'Europe de Gérard

Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre français des affaires étrangères, propose, dans un discours inspiré par Jean Monnet, la mise en commun des ressources de charbon et d’acier de la France et de la République fédérale d’Allemagne dans une organisation ouverte aux autres pays d’Europe. C’est là que tout a commencé. Et puis, ça s’est élargi. Plus de pays, plus de politiques en commun. Puis, il y a eu des traités et des sommets. Et puis des sommets et encore des traités. Avec toujours un objectif : partager des choses au niveau européen. On a supprimé les frontières. On a établi la libre circulation des biens et des personnes. On a fait un marché unique. Pour aider les européens à mieux se connaître, on a envoyé des millions d’étudiants faire des échanges linguistiques. Et puis, pour renforcer encore la mobilité entre les pays, on a créé la monnaie unique, l’Euro, un premier élément concret de l’identité européenne. Et le mouvement a continué. De plus en plus, nous étions destinés à devenir Européens avant tout. Mais hier, il s’est passé un truc bizarre. Gérard Depardieu a acheté une maison en Belgique, à deux kilomètres de la France, et c’est à peine si on ne lui a pas demandé de se justifier...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire