jeudi 15 novembre 2012

Le village local

Il paraît que le pétrole va coûter de plus en plus cher. Voyager va redevenir un produit de luxe. Il paraît qu’il y a de plus en plus de gens qui ont un potager chez eux ou un potager commun qu’ils partagent avec les habitants de leur quartier. Il paraît que c’est le grand retour des petits commerces de proximité, après des décennies du tout au centre commercial en périphérie. Il paraît que l’économie va tourner de plus en plus autour du terroir et de la production locale, pour des raisons écologiques et sociales. Il paraît que la mobilité va devenir un réel problème et que les gens auront tendance à habiter plus près des écoles, plus près des administrations, plus près de leur lieu de travail. Il paraît qu’avec les réseaux sociaux, ce qui marche de mieux en mieux, c’est de savoir ce qui se passe à proximité de chez soi. Il paraît que le tourisme local se développe : on apprend d’abord à connaître ce qui nous entoure avant d’aller au bout du monde. Bref, il s'est bien planté Marshall Mcluhan, avec sa théorie du "village global"! En fait, après des décennies de globalisation, de voyages low cost, de shopping à Londres, de réunions à Dubaï et de semaines All-in à Phuket, on va quand même finir par devoir s’entendre avec les voisins...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire