lundi 12 novembre 2012

Le doigt dans le G1000

Ça y est ! Ils ont réussi ! C’est absolument génial ce que le G1000 vient de réaliser. C’est une nouvelle façon de faire de la politique et d’envisager la démocratie. On ne se rend pas encore bien compte de que ça représente... Vous imaginez… Ces gens se sont réunis et ont discuté pendant des mois. Ils ont travaillé. Ils ont échangé des idées. Ils ont pris des notes. Et à la fin, ils ont fait un rapport complet de propositions et l’ont rendu public. Et tout ça, tenez vous bien, sans fuite! Dans la discrétion! Sans sortir sur le trottoir toutes les trois heures pour donner une interview télé. C’est un concept tout nouveau en politique belge : des gens qui travaillent ensemble et qui ne communiquent qu’une fois qu’ils ont tout fini ! Pas de débat le dimanche à la télévision, pas de frais de maquillage, pas de fuites sur Twitter pendant les réunions… En même temps, il eut été difficile pour ces 1000 citoyens de donner un petit commentaire quotidien dans les médias. Vous imaginez ? Trouver 1000 variations de « On avance, les éléments sur la table », « On voit le chemin mais il y a encore des crispations », et autres « On n’a pas d’exclusive, mais on doit d’abord s'accorder sur les priorités » ? A cette heure-ci, on en serait toujours aux préliminaires…

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire