samedi 24 novembre 2012

Journée sans crédit

Aujourd’hui, c’est la journée sans crédit. En effet, le phénomène est en train de prendre des proportions inquiétantes : de plus en plus de gens n’ont plus de crédit. Les messieurs météo ne sont plus d'accord entre eux sur les prévisions du week-end. Ils perdent leur crédit. Les journaux aussi, à force d’annoncer des fausses rumeurs lues sur Internet sans les vérifier, ont perdu du crédit. L’autre jour, au bar d’un bel hôtel de la capitale, j’ai vu un petit chef engueuler son nouveau serveur d’origine africaine, devant tout le monde, comme si c’était un sous-homme. A mes yeux, il a perdu tout crédit. Il y a aussi les assureurs qui, avec leurs contrats où le plus important est toujours écrit en petit, perdent du crédit. Et puis, il y a ces publicités qui vous proposent d’acheter une voiture sans rien payer avant trois mois, alors que beaucoup ont déjà du mal à remplir leur réservoir. Sans parler des vendeurs de cuisine qui annoncent une promo du mois tous les mois. Beaucoup de ces annonceurs ont perdu de leur crédit. Mais ce n’est rien comparé aux banques qui promettent de faire gagner des voyages en s’endettant, tout en rappelant, une règlementation dans le dos, qu’ « emprunter coûte aussi de l’argent ». Ces banques-là ont vraiment perdu tout crédit.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire