lundi 19 novembre 2012

Fillon aurait acheté une maison en Belgique

Cela ne doit pas être facile à vivre pour François Fillon et Jean-François Copé, avec cette élection qui n’en finit plus. On comprend la tension. C’est dur de devenir président de parti en France ! Parce qu’avec le scrutin majoritaire, il n’y a pas beaucoup de partis et donc pas beaucoup de présidents de parti. Ce n’est pas comme en Belgique. Avec la proportionnelle et la division du pays en communautés et régions, des présidents de parti, nous, on en a plein ! Des petits, des grands, des moyens, des gros, des minces, des moustachus. On a même des gros qui deviennent minces. On a tous les modèles. En Belgique, on a parfois jusqu’à huit présidents de parti autour d’une même table. Il y a même des partis qui en ont deux en même temps ! Soit des co-présidents, soit des présidents faisant fonction. Statistiquement, tout Belge moyen, s’il reçoit une bonne éducation, a de fortes chances de devenir un jour président de parti. Et puis, surtout, chez nous, quand on doit en élire un nouveau, on dit d’abord qui va gagner et puis, on fait les élections. C’est beaucoup moins stressant ! En fait, la Belgique est un pays assez relax. Cela n’est pas étonnant que beaucoup de Français envisagent de s’y installer. En plus, on a aussi de très bons pains au chocolat...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire