mardi 23 octobre 2012

Le Tour de France pour les nuls

Je l’avoue, je n’ai jamais rien compris au cyclisme et encore moins au Tour de France. Une course, pour moi, c’est quand on part d’un point A à un point B et le premier qui arrive a gagné. C’est déjà pas comme ça au Tour puisque souvent, celui qui arrive premier à la ligne d’arrivée n’est pas celui qui gagne. Et puis, je ne pige pas pourquoi il y a des équipes. Si c’était vraiment un truc d’équipe, ils arriveraient tous en même temps ou ils rouleraient en cuisse-taxes. Autre truc absurde : pourquoi on ne barre pas la route aux voitures ? Chaque année, y a trois cons en break Mercedes qui se retrouvent coincés des heures dans le peloton. Et puis, il y aussi les supporters. Ces gens sont capables de rester plantés une journée à un endroit pour voir passer leur idole pendant cinq secondes. Et dès qu’ils le voient, ils lui courent après pour lui balancer une bouteille d’eau à la gueule ! Des malades. Et pourtant j’en ai bouffé des tours de France. Des après-midi entiers avec toujours le même type en bruit de fond qui commente une course entre une banque, une montre et une latte de parquet. Mais le pire dans le Tour de France, c'est la différence de rapidité entre les coureurs et les contrôleurs anti-dopage. Dix ans pour avoir les résultats ! Mais qu’est-ce qu’ils foutent dans ce labo ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire