mercredi 26 septembre 2012

Message à tous les connards qui s’engagent au feu vert dans un carrefour déjà bloqué

Vous avez tous vécu cette scène. Le feu est rouge pour vous. La circulation est presque à l’arrêt sur la chaussée que vous allez traverser. Et là, un automobiliste – que nous appellerons « le connard » - s’engage malgré tout dans le carrefour et reste bloqué devant vous. Le feu devient vert. Vous ne pouvez plus avancer. Le petit ralentissement du début se transforme en blocage complet de tout le carrefour. A cet instant, un mot vous vient généralement à l’esprit : « Connard ». Mais vous n’avez pas de porte-voix et vous ne voulez pas déranger tout le quartier en klaxonnant. Alors, vous vous faites une raison. Ce mot « connard » et toute la haine qu’il contient ne seront jamais réceptionnés par leur destinataire. Mais c’est là que 13lignes intervient ! Grâce aux réseaux sociaux, vous pouvez partager, aimer et tweeter ce billet pour qu’il soit diffusé le plus largement possible. Il finira bien par arriver sous les yeux de tous ces connards qui s’engagent au feu vert dans un carrefour déjà bloqué. Vous en ressentirez un énorme soulagement. Il fallait bien que quelqu'un le fasse! La semaine prochaine, nous aborderons le cas des « enculés » qui vous doublent lorsque vous vous arrêtez pour laisser passer un piéton avec un landau...

3 commentaires :

  1. Tout à fait d'accord. Sauf pour la terminologie:
    (1) connard: insulte (vulgaire) désignant quelqu’un qui se comporte de façon déplaisante ou déplacée, par manque d’intelligence, de savoir-vivre ou de scrupules ===> OK, bien adapté.
    (2) enculé: qui subit, ou a subi, une sodomie, un coït anal ===> PAS OK car discriminatoire envers certaines préférences sexuelles, dont l'homosexualité masculine, et contribuant à propager l'homophobie.

    RépondreSupprimer
  2. Ne pas s’engager au feu vert dans un carrefour si on n'est pas sûr de pouvoir le quitter avant que le feu soit rouge n'est pas seulement un acte de courtoisie mais aussi une obligation du code la route. Dommage qu'il n'y ait pas plus de communication et de sanctions sur ce point qui coûte des dizaines d'heures cumulées aux automobilistes

    RépondreSupprimer