mercredi 19 septembre 2012

« Il n’y a pas assez de niveaux de pouvoir en Belgique »

Vous vous demandez certainement qui a fait cette déclaration. Eh bien, personne. Eh oui, sur 13lignes, on adore dire des trucs qu’on ne dit jamais ailleurs. Pourtant, c’est vrai. On le voit bien avec les élections communales à venir. Les gens adorent qu’on leur parle des problèmes concrets proches de chez eux. Dès lors, pourquoi ne pas créer un niveau de pouvoir supplémentaire, celui de la rue ? Il y aurait dans chacune d’entre elles un Ministre de la rue. Pour les élections, ce serait facile, il suffirait de descendre dans la rue et le faire à main levée. Et puis, ça ne couterait pas cher. Le Ministre de la Rue n’aurait pas besoin de voiture avec chauffeur. Les conférences de presse, la visite officielle à la boulangerie, l’inauguration de la véranda des Vermeulen, tout se ferait à pieds! Et on ne reprocherait pas au ministre de la rue de faire du sous-localisme et de ne s’occuper que de sa rue. Il serait élu pour ça. Il ne pourrait pas non plus nier les problèmes de la rue, ils les verraient de sa fenêtre en permanence. Bon, l’idée est séduisante mais ce n’est pas très réaliste. Car ça voudrait dire qu’on crée un niveau de pouvoir supplémentaire. Et ça, la rue n’est pas prête à l’accepter.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire