Pages

mercredi 22 août 2012

Les Jeunes cdH sont morts

C’est avec stupéfaction et une très grande tristesse que la rédaction de 13 lignes a appris le décès inopiné de tous les Jeunes cdH ! En un coup ! Apparus dans la vie publique belge ce matin, les Jeunes cdH auront eu une très courte carrière politique. Mais par leur sens du buzz et de la communication, ils auront marqué durablement toute une génération de commentateurs et de journalistes. Malgré un beau bilan, on se souviendra cependant de quelques parts d’ombre dans la personnalité des Jeunes cdH, notamment lors de l’affaire du faux hommage funèbre à Didier Reynders, où ils se prirent vite les pieds dans leur propre stratagème. Mais au-delà de la polémique, on leur reconnaîtra toutefois le mérite d’avoir soulevé un problème essentiel de la vie politique belge : comment rédiger des hommages lors du décès d’un ancien opposant ? En effet, il y a deux possibilités. Soit vous rédigez un texte neutre ou positif, et alors on vous traite de "faux-cul". Soit vous rédigez un texte teinté politiquement ou plus authentique, et là, vous êtes "méchant" et c'est "déplacé"! Que faire donc ? Comment trouver le juste milieu? Les Jeunes cdH ne sont malheureusement plus parmi nous pour répondre à cette question.