lundi 6 août 2012

Ariel Sharon évoque sa rencontre avec Michel Daerden

L’ancien homme fort de la politique israélienne, dans le coma depuis plus de six ans, se souvient de sa rencontre récente, dans les couloirs de l’inconscience, avec M. Daerden. Entretien.
13lignes : Quel souvenir avez-vous de lui?
Sharon : C’est un homme charmant et très serviable. Mais il ne peut pas s’arrêter. Après deux jours dans le coma, il avait ouvert une permanence sociale. Il m’a dit : « Sharon, si tu as besoin de quelque chose, viens voir Papa ! ».
13lignes : On dit qu’il était brillant…
Sharon : Je confirme. En une semaine, il a refait tout le budget et a trouvé des marges pour rénover la salle TV. Avec un type comme ça, j’aurais pu régler la question palestinienne!
13lignes : Pourquoi n’est-il pas resté, selon vous ?
Sharon : Je pense qu’il s’ennuyait ici. Vous savez, le coma, c’est pas très fun. C’est plus Jérusalem que Liège, si vous voyez ce que je veux dire. On ne boit pas, on ne fume pas, on mange léger. C’était pas pour lui. Et puis, à part pour les fêtes du 15 août, on ne reçoit jamais de visite.

1 commentaire :

  1. très drôle ! c'est plus Jérusalem qu'une autre ville ? vrai de vrai
    stéphanie

    RépondreSupprimer