dimanche 1 juillet 2012

Toucher à l'index

Depuis plusieurs mois, on entend régulièrement une voix à la radio ou un message dans la presse qui dit « On ne touchera pas à l’index », « On ne touchera pas à l’index ». On a dû entendre ça une centaine de fois et ça commence à devenir inquiétant. On ne sait pas très bien ce qu’est l’index, mais c’est pratiquement sûr qu’on ne parle ni du doigt ni de la liste des livres interdits par l’église. C’est inquiétant car plus on l’entend, plus on se dit qu’en fait, ça confirme qu’on va bien finir par y toucher à l’index, à un moment donné. C’est un peu comme "Pas de scission de BHV sans élargissement de Bruxelles". Combien de fois on l’a pas entendue celle-là ! Ça doit être une technique. Il doit y en avoir un qui ne veut vraiment pas qu’on touche à l’index mais qui sent bien qu’on va finir par y passer. Alors il répète, inlassablement : "on n’y touchera pas". Comme ça, le jour où ça va se faire, il pourra dire : "moi, j’étais pas d’accord". Un peu comme quand on choisit un resto entre amis, y en a un qui dit: "Ce resto-là, je n’y mets pas les pieds". Bien sûr, il finira par suivre le groupe. Mais il aura répété plusieurs fois son désaccord avant. Et si le resto est décevant, ce ne sera pas de sa faute. Que voulez-vous, à un moment, il faut bien passer à table.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire