dimanche 23 septembre 2012

Ne rions pas avec Mahomet

Il paraît qu’on ne peut plus rire avec Mahomet. Ni avec les Musulmans. Ni avec les Juifs. Ni avec les Flamands. Ni  avec les Wallons. Ni avec les Arabes. Ni avec les femmes. Ni avec les blondes. Ni avec les aveugles. Ni avec les handicapés mentaux. Ni avec les cancéreux. Ni avec les homosexuels. Ni avec les nains. Ni avec les parkinsoniens. Ni avec les personnes atteintes d’Alzheimer. Ni avec les noirs. Ni avec les asiatiques. Ni avec les vieux. Ni avec les chômeurs. Ni avec les transsexuels. Ni avec les cul-de-jatte. Ni avec les bègues. Ni avec les gens qui louchent. Ni avec les pauvres. Ni avec les terroristes. Ni avec les curés. Ni avec les policiers. Ni avec les pompiers. Ni avec les personnes à mobilité réduite. Ni avec les réfugiés politiques. Ni avec les enfants touchés par la famine. Ni avec les leucémiques. Ni avec les sidéens. Ni avec les borgnes. Ni avec les drogués. Ni avec les parents ayant perdu un enfant. Ni avec les enfants ayant perdu leurs parents. Ni avec les laids. Ni avec les cons. Ni avec les accidentés de la route. Ni avec les alcooliques. Ni avec les veufs. Ni avec les veuves. Ni avec les sourds. Ni avec les obèses. Ni avec les anorexiques. C'est dommage car tous ces gens ont peut-être envie de rigoler.

1 commentaire :

  1. Quand on vit dans un pays de libertés , il faut l' accepter .

    RépondreSupprimer