dimanche 1 juillet 2012

Des bruits dans la chambre

Tout le monde connait un jour cette expérience. Un enfant a entendu des bruits dans votre chambre pendant la nuit et vient vous interroger. Ce qui est terrible, c’est cette manie qu’ont les parents d’essayer d’enjoliver les choses, d’utiliser des métaphores, comme s’ils avaient fait quelque chose de mal. Du genre : « On faisait des bisous », « Papa et maman jouaient ». Qu’est-ce que c’est que ces carabistouilles ? Pourquoi on ne dit pas simplement « On faisait l’amour » ou « On tirait un coup » (selon l’évolution du couple à ce moment-là). Non, mais c’est vrai. Pourquoi les petits enfants n’ont pas le droit de connaître la vérité? Qu’on tente de les tromper sur Saint-Nicolas et le Père Noël, admettons !  Y a des cadeaux à la clé, donc tout le monde joue le jeu le plus longtemps possible. Mais pourquoi ce cirque verbal sur la sexualité ? Vous n’imaginez pas les dégâts que ça cause plus tard. En jouant le non-dit, on est de toute façon rattrapé par la télévision et l’Internet. Et là, non seulement on ne contrôle plus le message mais en plus on a l’air d’un vieux con. Non, vraiment, ces explications édulcorées, c’est presque de la manipulation. Un peu comme un chef d’entreprise qui déclare « vouloir, par cette fusion, renforcer les synergies au sein du groupe », alors qu’en fait, il veut juste virer 3 sous-directeurs.

2 commentaires :

  1. Rigolo, ça.
    J'aime beaucoup cet article, il m'a fait sourire dans ma barbe : j'ai parfois raconté des carabistouilles aux enfants, mais pas celle-là.
    Pas de dégâts sur leurs sexualité, ils sont très sains, et j'en suis heureux : la Vie s'est chargée de les blesser autrement, plus tard.

    RépondreSupprimer
  2. A propos .., il y en a 14.
    De lignes ...

    RépondreSupprimer