samedi 28 juillet 2012

Coma

Lorsqu’une personnalité politique connaît un grave accident de santé, il y a un commentaire journalistique qui me pose réellement question : « Au-delà des opinions politiques de chacun, c’est avant tout la souffrance de l’homme dont il est question ici. » Ou autrement dit, pas besoin de faire des commentaires graveleux sur son état de santé, pas besoin d’en profiter pour critiquer son travail ou sa façon de faire de la politique, il s’agit de l’homme avant tout. On parle de l’homme. Un homme comme vous et moi, qui traverse une rude épreuve. Et dans ces conditions, on ne peut que lui souhaiter de s’en sortir. Voilà. Moi, je suis absolument d’accord avec ça. Il ne faut pas tout confondre. Il y a l’homme. Et puis, il y a son œuvre, son travail, sa carrière, sa personnalité publique. Ce sont deux choses différentes. Et quand cette personnalité est frappée par un terrible accident de santé, c’est bien de l’homme dont il s’agit. Les journalistes font bien de le rappeler. Ok. Bon. Maintenant, il faut qu’on m’explique alors, puisqu’il s’agit de l’homme, d’un homme comme vous et moi, qui a un accident de santé qui peut arriver à tous les hommes, pourquoi est-ce qu'on en parle à la une de tous les journaux?

1 commentaire :

  1. Et surtout, pourquoi en parle-t-on tous les jours ? La notoriété toujours... Il faut dire que la politique belge étant au point mort, le moindre sujet fait la une. C'est comme cela.

    RépondreSupprimer