lundi 11 juin 2012

Le chaos permanent

Aujourd'hui, on avait annoncé le chaos sur les routes à Bruxelles. Et comme à chaque fois, le trafic a été particulièrement fluide, voire plus fluide que les jours où on n'annonce pas le chaos. Je ne sais pas comment les gens font. Est-ce qu'ils partent à quatre heures du matin? Est-ce qu'ils prennent les transports publics? Est-ce qu'ils pratiquent le covoiturage de masse? En tous cas, ils trouvent une solution puisque leurs employeurs ne semblent pas se plaindre. Bon souvent, ce n'est que pour un jour, me direz-vous. Peut-être qu'ils télétravaillent ou qu'ils prennent congé. Or cette fois-ci, deux tunnels importants sont fermés pour plusieurs mois. Que va-t-il se passer? Est-ce que le trafic va être fluide pendant plusieurs mois? Est-ce que la solution que les navetteurs ont trouvé aujourd'hui peut être utilisée pendant une plus longue période? Si oui, alors il faut changer radicalement la politique de mobilité à Bruxelles. Et tout baser sur la communication: "Attention, pendant des années, on annonce le chaos dans tout Bruxelles, des manifestations tous les jours, la fermeture de tous les tunnels, un sommet européen permanent et des risques de neige artificielle. Nous conseillons aux navetteurs d'opter pour la solution qu'ils utilisent les jours où on annonce le chaos."

1 commentaire :

  1. Nous conseillons aux navetteurs d'opter pour la solution qu'ils utilisent les jours où on annonce le chaos.

    RépondreSupprimer