vendredi 1 juin 2012

Frappe chirurgicale

D’après le JT de France 2, de plus en plus d’hommes feraient appel à la chirurgie esthétique pour augmenter leurs chances de trouver un emploi ou stimuler leur réussite professionnelle, notamment dans la vente. Liposuccions, ravalements de façade, enlèvement de poches sous les yeux : la demande masculine augmente. Il nous revient que ce phénomène serait aussi observé dans la fonction publique, mais en sens inverse. Beaucoup de jeunes, bien faits et minces font appel à la chirurgie pour booster leur carrière. Comme Nathan, qui débute dans l’administration : « La plupart des fonctionnaires nommés sont bedonnants. Je me suis fait placer un petit ventre… ». C’est aussi la démarche de Joël, agent dans une intercommunale, opéré récemment : « Tous les patrons d’intercommunales ont un double ou un triple menton. Je m’en suis fait implanter un. Cela me donne une plus grande confiance pour la suite de ma carrière ». Kevin, 28 ans, vise un poste de directeur et a mis toutes les chances de son côté : « J’ai fait la totale. Le ventre, les poches sous les yeux, et un dégarnissement capillaire. S’ils ne voient pas ma date de naissance, ça peut passer ! » Une évolution qui ne devrait pas aider à redorer l’image de la fonction publique.

4 commentaires :

  1. "je m'en suis fait implatER un" (ligne 9, non?

    RépondreSupprimer
  2. Attaquer les fonctionnaires, quelle audace! Et quelle originalité...

    RépondreSupprimer
  3. M'enfin, à croire que tu as passé des heures en observation tapi à côté d'une pointeuse ! ;-)

    RépondreSupprimer