lundi 14 mai 2012

La parité à tout prix

Depuis la promesse du nouveau Président de la République de constituer un gouvernement respectant la parité hommes-femmes, le nombre d’opération de changement de sexe est en forte hausse dans les milieux socialistes. C’est en tous cas ce que nous confirme ce chirurgien parisien, sous couvert de l’anonymat : « Je n’arrête pas depuis hier ! Rien qu’aujourd’hui, j’en ai fait trois : Laurence Fabius, Berthe Delanöé et Anne Montebourg. » Il faut dire que les places seront chères au gouvernement. Et la décision de respecter la parité réduit encore plus les chances, pour les hommes forts du PS, de se voir confier un portefeuille ministériel. Certains tentent donc le tout pour le tout en mettant toutes les chances de leur côté. Une bonne affaire pour ce médecin, qui pense toutefois que ce sont ceux qui doutent le plus qui viennent le voir : « Rassurez-vous, il n’y aura pas de Jeanne-Marie Ayrault au gouvernement ! » Et bien sûr, ceux qui savent qu’ils n’ont aucune chance de devenir ministre ont gardé leur identité sexuelle. Comme le confirme notre chirurgien avec un brin d’humour : « Je n’ai pas vu DSK, non... D’ailleurs, tous mes patients, une fois opérés, me disent qu’ils ne veulent plus jamais le croiser !»

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire