samedi 5 mai 2012

50/50

Nous sommes dimanche soir. Tous les votes ont été comptabilisés. Les résultats définitifs secouent la Ve république : 50,00 % pour François Hollande. 50,00 % pour Nicolas Sarkozy. C’est une première dans l’histoire de la république française. Le nombre de votes est, à l’unité près, parfaitement égal des deux côtés. Même Bernadette Chirac, qui avait pourtant deux voix entre les mains, n’a pu départager les candidats, en suivant finalement le dernier délire de son mari qui lui avait demandé, avec humour d’abord, avec esprit de revanche ensuite, de voter Hollande pour lui. Face à cette situation jamais vue, le Conseil constitutionnel a finalement décidé de reprendre tout depuis le début. On retourne au début de la campagne du premier tour, avec les dix candidats. C’est reparti pour les martiens, l’insurrection, les lunettes vertes dans l’escalier, les débats chronométrés. On reprend les mêmes et on recommence. A l’annonce de cette décision, aucun des candidats n’a souhaité réagir à chaud, même si en coulisses, on réclamait déjà quelques semaines de vacances. Seul Philippe Poutou, interrogé à la sortie du bar-tabac "Chez Mimi", s’est fendu d’un : "Oh, non putain, vous faites chier là…"

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire