samedi 14 avril 2012

Pour en finir avec les critiques sur "Belfius"

Il y a six semaines, le nouveau nom Belfius a été dévoilé. Dans la presse et sur les réseaux sociaux, les critiques, les railleries et autres pots de yaourt au Belfius actif n’ont pas manqué. Au final, il faut reconnaître qu’on s’est tous un peu trompés. Le nom d’une marque n’a finalement pas beaucoup d’importance. Ce qui compte, c’est la manière, la régularité et la pertinence avec lesquelles il est utilisé. Est-ce qu’on a critiqué à l’époque la marque « BNP-Paribas-Fortis » ? Pourtant, il y avait de quoi. Et pourquoi pas « BNP-Paribas-Fortis-Générale de Banque-CGER-On-n‘arrive-pas-à-trancher-à-cause-de-conflits-internes-et-de-cultures-d’entreprise-différentes.»? Belfius ne s’est pas contenté de lâcher un nom dans la nature. Dès le lendemain, tous les panneaux étaient changés. Les pages Facebook et Twitter étaient créées et animées. Les annonces dans la presse étaient régulières. Les spots radio et télé suivaient. C’est surtout cela qui a coûté des millions d’euros. Et c’est sans doute aussi cela qui a fait de ce changement de nom et de logo, une réussite. La preuve ? Cela fait une minute que je vous parle d’une entreprise qui s’appelle Belfius et je n’ai même pas dû vous expliquer ce qu’elle faisait. Mieux : certains entendent déjà sa petite musique.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire