mardi 3 avril 2012

Pour en finir avec le débat sur la presse écrite

Cela fait maintenant une quinzaine d’années, depuis le premier site du Soir dont les photos s’affichaient par saccades avec une connexion 28 Kb/S, qu’il y a un débat sur l’avenir de la presse écrite. Les gens achètent moins de journaux. Le tout gratuit sur le web phagocyte le chiffre d’affaires du papier. Les revenus publicitaires en ligne saturent. La concurrence s’est multipliée. Sur 13lignes, nous proposons toujours des solutions simples à tous les problèmes. Gratuitement. Sans tourner autour du pot. Aujourd’hui, on a décidé de sauver le marché mondial de la presse écrite. Rien que ça. Nous n’avons pas fait de séminaire international, nous n’avons pas fait d’enquête quantitative sur le comportement des consommateurs, nous n’avons pas interviewé d’expert en médias. Nous avons simplement, comme d’habitude, regardé en nous. Et nous avons trouvé la solution ! Elle tient en quelques mots. Pour que la presse écrite vive, il faut qu'elles proposent des informations correctes, intéressantes, et uniques. Sur papier ou sur écran, peu importe. Pour une information correcte, intéressante et unique, on sera toujours prêt à donner un petit quelque chose. C'est devenu tellement rare.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire