samedi 14 avril 2012

Le moment Nespresso (2ème épisode)

La dernière fois que je me suis rendu dans la boutique Nespresso, il y avait une heure d’attente. Ils veulent offrir un service exclusif. Le problème, c’est qu’en 2012, de plus en plus de gens sont exclusifs. Le vendeur m’avait conseillé de passer commande sur Internet avant de venir, « comme ça, ce sera prêt quand vous arrivez !». Je me présente à l’accueil. L’hôtesse me dit qu’on ne trouve plus ma commande. Elle me demande plusieurs fois d’épeler mon nom. Elle monte à l’étage chercher mon colis, mais revient les mains vides. Et là, elle me dit : « Bonjour Monsieur, que puis-je faire pour vous ? » Je lui signale poliment que je suis toujours le même monsieur et que j’attends simplement mon café. Sans vraiment comprendre ce qui se passe, la jobiste épuisée m’annonce que ma commande a disparu et qu’on va devoir la « refaire » (c’est-à-dire placer 5 petits paquets de café dans un sac en papier). J’attends un quart d’heure, environ le temps d’attente des clients qui n’ont pas commandé sur le Net. Cela me permet d’assister en direct à l’expulsion d’un chiot, « parce que les chiens ne sont pas tolérés dans la boutique, selon le code de conduite Nespresso ». Quittant les lieux avec sa maîtresse, ce caniche toiletté aura été le seul à recevoir un véritable traitement « exclusif ».

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire