mercredi 11 avril 2012

La journée sans transport en commun

Ce lundi, c’était la première édition de la journée sans transport en commun à Bruxelles. Une initiative qui vise à faire redécouvrir l’automobile et à conscientiser les citoyens sur les dangers des transports publics. En effet, ces dernières années, un nombre croissant de Bruxellois et de navetteurs ont renoncé à utiliser leur véhicule personnel. Avec pour conséquence, des transports en commun de plus en plus bondés, une tension croissante dans les trams, les bus et les métros, et d’inévitables problèmes d’insécurité. Cet événement fut un réel succès ! A un tel point que la société de transports bruxellois a décidé de réitérer l’initiative dès le lendemain. Avec toujours le même succès au rendez-vous : des milliers de personnes ont pu redécouvrir les plaisirs de la voiture en ville, en particulier pendant ces congés de Pâques où le trafic ressemble fort à celui qu’ont connu nos ainés au début des années soixante. Les taxis, de leur côté, étaient ravis et ont pu faire le plein de clientèle pendant une période habituellement calme. Mais le débat voiture/transport en commun n’en est pas clos pour autant. Les partisans des deux camps sont toutefois tombés d’accord sur une chose : organiser rapidement, sur la route et dans les métros, trams et bus, des journées sans victime.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire