mercredi 28 mars 2012

La Wallonie d’hier en trois mots

La Wallonie, dans dix ans, aura totalement changé. C’est donc avec nostalgie que nous définirons ici trois termes qui ont bercé la jeunesse de la région pendant des décennies. 
1) Stâche d’attente: En Wallonie, quand tu sors des études, on te dit : « Tu dois t’inscrire au chômâche pour faire ton stâche d’attente ». C’est assez frustrant car quand on termine ses études, en général, on ne rêve que d’une chose : travailler et vivre sa vie. Mais non, la première chose qu’il faut faire : c’est attendre. Et ceux qui ne savent pas attendre peuvent suivre un stage pour apprendre à attendre : c’est le stâche d’attente.
2) Empoids: Alors, « l’empoids », c’est de l’emploi mais qui constitue un poids pour la collectivité. Attention : ce n’est pas toujours de l’emploi public, et il y a de l’emploi public qui n’est pas de l’empoids ! Disons que l’empoids, c’est comme de l’emploi, sauf que ça sert à rien et ça ne créée aucun autre emploi. La seule valeur ajoutée, c'est que ça permet à une personne en plus de dire: "J'ai un empoids".
3) Indamnité : L’indamnité (sic), c’est ce que tu reçois quand tu n’as pas d’emploi ou quand tu le perds. C’est aussi le salaire qu’on touche quand on a un "empoids" (car un empoids, on ne le perd jamais). 
Mais bon, dans dix ans, tout cela aura disparu. On n’entendra plus jamais cette belle phrase :
« Il faut t’inscrire au chômâche pour faire ton stâche d’attente, sinon tu ne toucheras pas d’indamnités en attendant de décrocher un empoids ! »

1 commentaire :

  1. Pour garder mon empoids, j'ai du faire un bilan de con pétance. Suite à ça, on va me donner un Cootche qui va me briffer pour revenir à niveau. Je veux bien un cootche mais j'espère que ce sera pas Lio car elle est un peu trop hystérique.
    C'était quand même plus simple avant.

    RépondreSupprimer