mercredi 15 février 2012

Récréation à Jette

Il y a tout un débat en ce moment parce qu’une école néerlandophone de Jette a décidé de “punir” les élèves qui parlent une autre langue maternelle que le néerlandais pendant les récréations. D’un côté, il y a un règlement que les parents ont accepté et qui prévoit effectivement que l’on parle flamand quand on a opté pour un enseignement dans cette langue. De l’autre, il y a ceux qui crient à l’énième tracasserie communautaire, avec tous les amalgames et les caricatures qui peuvent surgir. Ce qui est étrange, c’est que personne ne parle du sujet central de cette polémique : la récréation. La récréation, en principe, c’est le moment où on est un peu libre. On prend l’air, on joue, on se détend pour être en forme de retour en classe. C’est un peu l’équivalent de la pause-café au bureau. C’est l’endroit où l’on peut parler à ses camarades, de tout ce qu’on veut, sans faire attention à ce qu’on dit, car le professeur n’écoute pas ce qu’on raconte. Je me demande d’ailleurs comment ils font à Jette pour entendre quelles langues sont parlées pendant la récré. Les enfants ne sont quand même pas mis sur écoute ? Dans mon souvenir, le bruit d’une cour de récréation ressemble à peu près à ceci : « BRRRRRRRRR ». En néerlandais, ça se dit « BRRRRRRRRR ».

1 commentaire :

  1. J'ai fait une partie de mes primaires en neerlandais à Bever à quelque kilomètres de chez moi... Beaucoup d'autres francophones du nord du Hainaut ont fait comme moi à tel point que nous étions presque majoritaire dans cette petite école de village...
    Il y avait à l'époque également une règle qui nous imposait de parler néerlandais tout le temps, même à la récré... Je ne dis pas que nous le faisions vraiment tout le temps (le contrôle est effectivement aléatoire), mais personne, à ce moment là, ne pensait à contester cette règle... et surtout pas les parents! C'est quand même pour parler le néerlandais qu'ils nous avaient mis là bas...

    RépondreSupprimer