jeudi 5 janvier 2012

Pour en finir avec les retards de train

Cette idée de ne plus remplacer les horloges analogiques défaillantes dans les gares fait beaucoup parler d’elle, car c’est peut-être le début de la solution à tous les problèmes de retard de train. Mais il faut aller plus loin. Pourquoi ne pas définitivement supprimer toutes les indications d’heure sur les quais, y compris sur les panneaux électroniques ? On se limiterait à annoncer qu’un train à telle ou telle destination va bientôt arriver, avec le nombre de minutes d’attente. Il n’y aurait plus d’horaires prévus à l’avance. Plus de promesses chiffrées. Juste un panneau devant la gare : « Ici, on vous emmène régulièrement à Bruxelles, à Anvers, à Liège, en s’arrêtant plusieurs fois en chemin ! ». On ferait en sorte qu’il y ait beaucoup de trains aux heures de pointe. Les navetteurs arriveraient tranquillement sur le quai, sans courir dans les escaliers pour rien, avec la certitude de voir arriver un train "à un moment donné". On mettrait un réseau Internet gratuit, la presse du jour, des tables, des jeux pour enfants. Le train arrive ? Allez, on y va… Tranquillement, sans stresser… C’est un peu comme la lutte contre le sentiment d’insécurité. Au lieu d’essayer de diminuer les retards de train, il suffit de faire disparaître l’impression d’en être victime.

2 commentaires :

  1. Le train s'est allongé ? 17 lignes ? Smile. Tous vos textes sont très bons.

    RépondreSupprimer
  2. C'est comme ca a HongKong! La table horaire : ouverture 5h du matin, fermeture 00h30 - c'est tout. Et puis y a juste un decompte digital pour le prochain train. google : KCRC ou mtr.com.hk

    RépondreSupprimer