mardi 3 janvier 2012

Comment refuser une augmentation à sa femme de ménage roumaine?

Avec la crise et la baisse du pouvoir d’achat, un nombre croissant de membres du personnel de maison prétendent à de légères augmentations du salaire horaire. Voici quelques lignes pour se sortir aisément d’une telle négociation et maintenir le budget familial à flots: « Cinquante centimes de plus par heure ? Ecoutez Simona, je comprends bien vos ambitions, mais ce n’est pas comme cela que ça se passe ici, chez nous ! On ne demande pas une augmentation comme ça, au pied de l’escalier, le seau à la main, entre deux lessives ! Vous ne pouvez faire fi d’une longue tradition de concertation sociale dans notre pays… Et puis, en avez-vous parlé d’abord avec vos collègues ? Vont-elles aussi réclamer une indexation ? En tous cas, aucune d’entre elles n’est venue me voir jusqu’à présent… Ah non, Simona, ne me parlez pas d’inflation ! Pas de gros mots dans cette maison ! Surtout devant les enfants… Et puis, si je vous augmente de 50 centimes, ça nous mène quand même à 6 euros de l’heure ! C’est une belle somme ! Savez-vous ce que ça représente ça, en Roumanie ? Pourquoi pas des chèques-repas et une voiture de société tant qu’on y est ! En plus, aujourd’hui, c’est le début des soldes! Pas vraiment un moment où l’on augmente ses  prix ! »

2 commentaires :

  1. Ah je le savais : nous n'avons pas les mêmes valeurs !
    :-P

    (Oui je veux dire, six euros de l'heure, vous vivez grand train ! Nos ukrainiennes sont à 1 euro 20 ! :-) ).

    RépondreSupprimer