mercredi 7 décembre 2011

Le point Grimbergen

La commune de Grimbergen fait beaucoup parler d'elle. Elle a mis en place un point de contact où les citoyens peuvent dénoncer les commerçants qui communiquent avec leurs clients dans une autre langue que le néerlandais. Une belle occasion pour rappeler ce qu'est le point Godwin. La Loi de Godwin dit que plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver des comparaisons avec Hitler ou le nazisme est grande. Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en utilisant des arguments faisant référence aux nazis. Et c'est vrai qu'utiliser ce genre de comparaisons trop vite, c'est courir le risque de participer à ce qu'on appelle la banalisation de l'Holocauste. Mais il y a un autre phénomène moins connu: c'est le fait d'inciter à atteindre rapidement le point Godwin, de lui tendre une perche en quelque sorte. Par exemple, en prenant une mesure invitant à une certaine forme de délation qui n'est pas sans rappeler les heures les plus sombres de la seconde guerre mondiale. Ce phénomène d'incitation au point Godwin n'a pas encore de nom. On pourrait l'appeler le point Grimbergen.

3 commentaires :

  1. Très bon article. Portons le triangle rouge contre l'extrémisme.

    RépondreSupprimer
  2. Dans les 2 cas il s'agit d'un point G, donc peu après l'entrée (de la maison communale) vers le haut ?

    RépondreSupprimer