mardi 1 novembre 2011

Merci Papandréou!

Moi je l'aime bien Papandréou. Déjà, le nom est sympa. Je ne sais pas, ça fait un peu Casimir, nom de clown ou gros nounours. Tu dis à tes enfants que Papandréou va venir à la maison, je suis sûr qu'ils seront tout excités: « Le Papandréou avec ses moustaches? » Oui, c'est ça... Et puis, c'est un type qui ne se laisse jamais abattre. Il a toujours une bonne idée en réserve. Là, par exemple, il vient de décider de soumettre à un référendum le plan de sauvetage de son pays et toutes les mesures d'austérité qui l'accompagnent. On a effacé son ardoise de 50% (100 milliards d'euros), il y a à peine cinq jours. Toute l'Europe a passé une nuit blanche pour lui. Du coup, hop, il est de nouveau en forme. Il est requinqué. Un peu comme un chômeur sur-endetté qui vient de recevoir sa carte Ikea Family: « Ouehh, chouette! J'peux de nouveau déconner! » Mais bon là, il a fait une bêtise Papandréou. En une phrase, il a fait chuter toutes les bourses européennes. Pas bien ça! Mais ne vous inquiétez pas. Il est pas méchant Papandréou. Il va se rattraper. Pour faire passer son référendum, il peut encore tout jouer sur la formulation de la question: "Souhaitez-vous que la Grèce soit le premier pays d'Europe à faire faillite? Biffez la mention inutile: NON / NON."

1 commentaire :

  1. " le nom est sympa"
    Le nom de son père, ancien premier ministre grec, poste démocratiquement hérité ;-)

    RépondreSupprimer